Interventions du colloque 2009

 
Les 3 et 4 décembre 2009 l'Université Ouverte des Humanités a organisé son premier colloque international à Strasbourg.

Rassemblement des domaines disciplinaires des Humanités autour de la production et de la valorisation de ressources numériques pédagogiques, ce colloque a permis des discussions autour de l’état de développement de l’université numérique dans les pratiques et usages pédagogiques des enseignants-chercheurs des disciplines des Lettres, Langues, Arts, Sciences de l’homme et des sociétés.


Ouverture politique et scientifique

 

La pluridisciplinarité dans le domaine des Humanités, voire au-delà ?


Président de séance : Yves Lehmann, Professeur des Universités, Université de Strasbourg

Modélisation mathématique en Sciences humaines et sociales. Apport des nouvelles technologies : côté enseignant
Mohamed El Methni, Maître de Conférences, Université Pierre-Mendès-France – Grenoble 2

En quoi et comment les nouvelles technologies peuvent aider un enseignant à construire un cours de modélisation mathématique pour les sciences humaines et sociales (shs)? L’approche mathématique de certaines problématiques spécifiques aux shs est réputée, non sans raison, difficile. A titre d’exemple, les problématiques de communication, de groupes sociaux, d’organisation, d’apprentissage et bien d’autres encore se modélisent par la théorie des graphes.

L’écosystème des savoirs : Un outil multimédia pour la transmission des savoirs en musique
Christiane Weissenbacher, Maître de Conférences, Université de Strasbourg


Le titre de mon intervention, « L’écosystème des savoirs », est un hommage à Teddy Goldsmith décédé le 21 août dernier : à cette occasion France-Culture diffusa une interview dans laquelle ce pionnier de l’écologie affirmait que la pluridisciplinarité est elle-même une offense à l’unité fondamentale puisqu’elle implique la préexistence de différentes disciplines à fédérer ; que c’est ce quadrillage disciplinaire fier de son étanchéité qui menace l’humanité; et que seule une approche unitaire du vivant peut éloigner cette menace…


Débat - Questions

 

 

L’hétérogénéité des niveaux et la nécessité d’une différenciation des parcours d’apprentissage


Président de séance : Geneviève Salvan, Maître de Conférences, Université de Nice Sophia Antipolis

Variété didactique et différenciation pédagogique au sein des cours issus de l’UOH
Séraphin Alava, Professeur des Universités, Université Toulouse 2 – Le Mirail


L’hétérogénéité des apprenants est particulièrement forte en parcours Licence. Venant d’univers scolaires différents, ayant des habitus culturels non homogènes, maitrisant plus ou moins les cours en ligne les étudiants sont la plupart du temps bien incapable de se repérer dans les cours ouvert en ligne. L’expérience des auteurs et l’industrialisation de la formation a résolu se problème par la notion d’ouverture des parcours en formation ouverte et à distance. Que peut-on dire des cours aujourd’hui ouvert dans las universités françaises et notamment sur l’Université Ouverte des humanités ?


L’informatique n’est-elle pas aussi une science humaine ?
Michel Legault, Maître de Conférences, Université Rennes 2 – Haute Bretagne / En attente de mise en ligne

La mise en perspective de l'objet informatique dans une formation visant à délivrer le Certificat Informatique et Internet (C2i) à des étudiants d'une Université de lettres, sciences humaines et sociales nous amène à une réflexion sur la profonde imbrication, dans les apprentissages, de l'informatique et de ses usages. Cette réflexion est sous-jacente à l'abandon du terme informatique, dans les milieux académiques, au profit de celui de Technologie de l'Information et de la Communication. Et quoi de plus « Sciences humaines et sociales » que l'information et la communication ?


 

Réflexion sur les scenarii et matériaux d’une Grande Leçon


Président de séance : Nicole Dubois, Professeur des Universités, Université de Nancy, Vice-présidente du Conseil scientifique de l’UOH

Langage pictural et scénarisation de ressources numériques pour la pédagogie des Arts plastiques
Sophie Lavaud-Forest, Attachée temporaire d’enseignement et de recherche, Université Jean Monnet – Saint-Etienne

L’intervention débutera par la présentation du projet Matrice Active qui consiste à développer un modèle générique d’outil numérique interactif  portant sur l’étude du langage d’un peintre.
Il s’agira ensuite de proposer une démonstration du premier prototype réalisé dans le cadre de ce projet. Il s’agit d’un outil d’analyse destiné à redécouvrir le travail pictural de Wassily Kandinsky et ses théories sur la peinture.
A partir de ce premier prototype, il s’agit de proposer une réflexion sur la scénarisation d’une Grande Leçon destinée à des étudiants de Licence en Arts Plastiques qui permettra d’introduire ou réintroduire des fondamentaux sur Kandinsky.
En conclusion, nous poserons la question de l’élargissement de la scénarisation propre à cette Grande Leçon sur le langage pictural de Kandinsky à d’autres peintres ou mouvements artistiques voire même à d’autres disciplines que la peinture : la littérature, les sciences physiques et chimiques, la biologie…

Questions - Débat

 

 

 Auteurs : droits et devoirs


Président de séance : Martine Benoit, Maître de Conférences, Université Charles-de-Gaulle Lille 3

De l’exception pédagogique au piratage
Gérald Delabre, Directeur adjoint du Centre Droit et Nouvelles Technologies, Chargé d’enseignement, Université Lyon 3

L’activité législative en matière de droit d’auteur connaît depuis quelques temps une activité intense et médiatique. Ce fut d’abord la loi n°2006-961 du 1er août 2006 relative au droit d'auteur et aux droits voisins dans la société de l'information, dite loi DADVSI, laquelle consacre un chapitre complet aux exceptions au droit d’auteur, et dont l’entrée en vigueur a eu lieu le 1er janvier 2009 malgré l’absence du décret d’application. Plus récemment, l’activité parlementaire s’est ému du rejet du projet de loi « Hadopi », Création et Internet.

La rémunération des activités de E-Learning
Yann Berghaud, Responsable du Service Universitaire d’Enseignement en Ligne, Ingénieur d’études,  Université Lyon 3

La recherche d’un modèle de rémunération pour les activités d’E-Learning participe à la valorisation du travail des enseignants. Sans une prise en compte de cette activité il est assez illusoire d’espérer que les enseignants produisent massivement des ressources à destination des étudiants. Cette nécessité avait déjà été soulignée dans le rapport d’Henri Isaac. Toutefois, dans cette perspective encore est-il nécessaire de déterminer ce qui doit-être rémunéré : un diaporama, à condition qu’il présente un enrichissement de l’enseignement, un plan de cours, cela nous paraît difficile à envisager,…

Débat - Questions


Retour d’expériences


Président de séance : Marta Segarra, Professeur des Universités, Université de Barcelone, Espagne

L’université numérique : une opportunité pour les études sur le genre
Annie Junter, Université Rennes 2 – Haute Bretagne

La communication se fonde sur le projet de création d’un diplôme numérique interuniversitaire et interdisciplinaire en  études sur le genre au sein de l’Université européenne de Bretagne. Le diplôme en cours de production est organisé autour de six modules de 20h qui seront accessibles en ligne, accompagné d’une académie d’été dont le déroulement annuel favorisera la rencontre entre les apprenants-es et les formateurs-trices. Le projet validé et financé par le campus numérique de Bretagne pour la période 2008-2010 s’adressera dans une première phase d’exploitation à un public de la formation professionnelle continue qui pourra s’y connecter à partir d’un ensemble de points étude répartis sur le territoire régional, avant d’être intégré dans une seconde phase à l’offre de formation en master professionnel disponible au sein de l’UEB.


Les ressources numériques labellisées : une étape vers une nouvelle pédagogie pour les sciences humaines ?
Éric Raufaste, Professeur des Universités, Président du Conseil scientifique de l’UOH, Université Toulouse 2 – Le Mirail

D
ans le passé, les ressources pédagogiques prenaient soit la forme de cours en présentiel (CM ou TD), non reproductibles en dehors de la présence de l'enseignant, soit la forme d'ouvrages à caractère didactique, le plus souvent une présentation théorique, éventuellement agrémentée d'exercices. L'avènement des TICE bouleverse complètement la donne à plusieurs égards : d'une part une offre pléthorique de contenus gratuits devient accessible à tout un chacun (ouvrages numérisés mis en libre-service sur internet, encyclopédies en ligne, sites web des particuliers...) ; D'autre part, les institutions officielles, gouvernementales, mettent progressivement à disposition des ressources, considérablement plus rares, mais présentant l'avantage d'être labellisées. Nous présenterons, à travers une ressource particulière développée pour l'enseignement des statistiques et de la psychométrie en L1, quelques exemples d'apports dont on peut penser qu'ils seront plus difficiles à mettre en œuvre dans le cadre d'un développement "libre". Cette ressource n'exclut pas la collaboration avec l'industrie libre mais au contraire s'appuie sur elle. Reste la question fondamentale de la valeur et de la signification de la labellisation par l'institution.

Questions - Débat


Positionnement des ressources UOH au sein des établissements supérieurs


Président de séance : Michel Kaplan, Professeur des Universités, Université Panthéon Sorbonne – Paris 1

Des ressources pérennes pour l’enseignement et la recherche : la production de bases de données
Michel Tarpin, Professeur des Universités, Ancien Président du Conseil scientifique de l’UOH, Université Pierre-Mendès-France – Grenoble 2

Bien avant la naissance des UNT et le développement des ENT, l'idée d'utiliser un internet en fort développement pour créer des outils d'enseignement et de recherche a permis de nombreux essais, dont certains ont pris avec le temps une forme durable, tandis que d'autres connaissaient des sorts divers. C'est d'ailleurs le propre du web d'être quelque chose de mouvant, peu hiérarchisé, sans cesse contestable et réinventé. Au cours du temps, on a vu de nouveaux développements technologiques investir aussi le champ de l'internet scientifique, sans pour autant détrôner toujours des sites sommaires ou archaïques, que leur contenu suffisait à rendre utile voire indispensable.

Questions - Débat


Vers des usages efficaces des ressources telles celles de l'UOH dans nos institutions: pistes pédagogiques, technologiques et institutionnelles
Marianne Poumay, Professeur des Universités, Directrice du LabSET, Université de Liège, Belgique

Une vidéo, un texte, une présentation powerpoint ou un quizz sont autant de supports à l'apprentissage pour nos étudiants. L'usage de ces "objets", quelle que soit leur origine mais à plus forte raison lorsque ces objets sont externes, nécessite cependant une réflexion institutionnelle, technique et pédagogique si nous voulons qu'ils participent efficacement à l'apprentissage de nos étudiants.
Au niveau institutionnel, les enseignants doivent se sentir soutenus dans leurs efforts d'amélioration de leurs enseignements et des formations/accompagnements doivent exister pour ceux qui souhaitent améliorer leur pratique.

Questions - Débat

 
Réflexion pour une évolution stratégique de l’UOH - Clôture

Président de séance : Jean-Yves Trépos, Professeur des Universités, Université Paul Verlaine - Metz

Bernard Michon, Professeur des Universités, Directeur de l’UOH, Université de Strasbourg
Philippe Dedieu, Directeur des TICE, Ingénieur de recherche, Université Toulouse 2 – Le Mirail
Christophe Porlier, Responsable du Service Commun Audiovisuel et Multimédia, Ingénieur de recherche, Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines