Le projet de l'UOH

Créée sous l'impulsion du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR), l’Université Ouverte des Humanités est l'Université Numérique Thématique consacrée aux champs disciplinaires des Sciences humaines, des Sciences sociales, des Lettres, des Langues et des Arts.

 

Pour favoriser une meilleure réussite des étudiants, notamment en licence, et contribuer au développement de l’université numérique française, l’UOH offre sur ce portail en libre accès des contenus pédagogiques validés scientifiquement, pédagogiquement et techniquement.


Regroupement d’établissements supérieurs mettant en commun leurs moyens, l’UOH n'est pas université française, et ne se substitue pas aux établissements supérieurs. Les ressources qu’elle propose sont des compléments et/ou des supports aux cours qui permettent la diversification des modes de transmission des connaissances et offrent la possibilité à tous les établissements supérieurs de construire des stratégies d'enseignement s'ils le désirent.
23 Universités françaises, une Ecole Normale Supérieure et une Université canadienne font aujourd’hui partie du projet. Ce qui représente potentiellement plus de 425 000 étudiants.

 

Depuis sa fondation en tant que service commun interuniversitaire début 2007, l’UOH oeuvre pour la valorisation des ressources pédagogiques numériques des établissements partenaires et publie des appels à projets encourageant la production mutualisée de ressources pédagogiques numériques.

 

 
Principales orientations stratégiques

  • Valoriser des ressources pédagogiques numériques existantes. Les établissements partenaires de l'UOH mettent leurs meilleures ressources pédagogiques en ligne sur ce portail.
  • Soutenir la production mutualisée de nouvelles ressources pédagogiques numériques en constituant des réseaux d'enseignants-chercheurs producteurs. Parmi les 64 universités dispensant des formations dans le domaine des Humanités, près d’un tiers est actuellement partenaire du projet et l’on atteint la moitié en considérant les établissements intéressés par une adhésion prochaine. 
  • Communiquer et partager son expérience, afin de participer au développement de l’université numérique française et de contribuer au rayonnement de l'enseignement supérieur français dans les champs disciplinaires des Humanités. L’ouverture aux pays frontaliers est déjà amorcée par la participation de personnalités scientifiques européennes au conseil scientifique de l’UOH.